Quand et pourquoi renouveler régulièrement ses chaussures de running ?

La durée de vie d’une paire dépend essentiellement du mode d’utilisation, de la fréquence d’usage de vos souliers. À titre indicatif, les chaussures de running se doivent-être confortables, dynamiques et compatible à vos mouvements. Une nouvelle paire de courses motive le runner… une envie de faire un kilomètre de plus.

Quand renouveler vos chaussures de running

Il existe rien d’inconfortable que de marcher avec des souliers usés, qui vous font rapidement mal. Il est nécessaire de vérifier  l’état de vos paires avant une course. Estimer le kilométrage effectué pour projeter un nouvel achat ou le renouvellement de vos baskets. Il est plus rationnel d’avoir de nombreuses chaussures de running : les alterner, pour que certaines puissent se reposer et d’autres font le travail. Examinez l’état de vos semelles  pour savoir s’il est temps ou non de changer chaussures running. Pour cela, vous aurez besoins de vos anciennes paires pour indiquer les points d’appuis. Sinon, référez-vous sur une surface plane, après constatation d’instabilité, vous saurez qu’il est temps de renouveler vos souliers. Le non- confort, la ténacité et la non-résistance aux chocs sont des indicateurs de non-conformité. Notons que la durée de vie de ces paires est en fonction de comment on les utilise, sur quelle surface travaillent- elles ?

Après ces différents indices, vous déterminez le moment de remplacer ou d’additionner vos paires de chaussures pour la course.

Pourquoi renouveler vos chaussures de running ?

Il convient d’énumérer les avantages d’une nouvelle paire de souliers afin de détecter les raisons pour changer les chaussures de running : le dynamisme, en longueur et en hauteur, les nouveaux baskets coopèrent à vos mouvements et permettent une vitesse optimale. Il procure un amorti contre les chocs et les différents coups que vos pieds peuvent subir en cours de route. Au bout de milles kilomètres à pieds, il est  évident que vos pieds méritent de nouveaux alliés. Changer vos souliers requiert votre décision à part entière. Pourquoi ? Tout simplement puisque les anciennes paires sont usées, pourraient déstabiliser vos articulations, et inconfortable à votre morphologie et à votre posture.

Les anciennes paires de basket sont pratiquement à éviter. Du point de vue distance à parcourir et rôle de paire de running, elles ne répondent plus aux besoins de son utilisateur. Elles peuvent enchainer des blessures ou de mauvaises statures du runner, ce qui entraine une dégradation au niveau performance. Quels sont les risques encourus ? La résistance aux chocs peut diminuer. Le coureur peut se blesser lors d’un mauvais pas ou d’un mouvement déplacé. Les anciennes paires peuvent abandonner le coureur au niveau des semelles pour donner naissance à un déséquilibre total. Il faut se rappeler que plus un soulier est léger, plus il faut le remplacer. Le poids moyen d’une paire de course est de 250 grammes. Mais cette réalité s’applique en fonction de vos kilométrages et  de votre fréquence de sorties. Une nouvelle paire de basket est sentie à sa teneur par rapport aux anciennes paires. Elle est plus consistante.

Quelques astuces pour trouver une paire qui vous convient

Il n’est pas tout le temps facile de discerner une paire par rapport à une autre. De plus, malgré la concurrence, aucune marque ne définit la chaussée universelle, compatible à tous. À chacun son pied et sa morphologie… La grande vérité sur les chaussures : chacun décide de  son propre confort par rapport à sa nature. Cette sensation de bien-être et de confort varie d’un pied à l’autre. En l’occurrence, aucune marque n’est mauvaise. La pratique débute à vos pieds. Pour une chaussure de running, nous vous invitons de prendre une pointure de plus pour éviter toute mauvaise surprise : nous sommes d’accord que durant la course, nos orteils ont tendance à aller de l’avant. Pour améliorer l’espérance de vie de vos paires de courses : un lavage manuel à l’eau, avec du savon est recommandé. Alterner vos chaussures de façon à les utiliser selon le terrain à parcourir : durant les randonnées, le trek, une escalade, une piste, une surface boueuse,…

Pour choisir vos chaussures, déterminez la fréquence de vos sorties
Pour choisir vos chaussures, déterminez l’intensité de vos sorties