Marche active, rapide, nordique, athlétique : quels modèles pour quelles marches ?

La marche fait partie des activités physiques idéales au corps humain. En tonifiant le cœur, il améliore notre état de santé.  Débutant ou  chevronné de la marche, les chaussures constituent de véritables alliés. Comment choisir ses chaussures de marches ?Découvrons de près les besoins et les solutions sur le marché.

Votre catégorie ?

Des indications à la catégorie de coureur doivent s’appliquer. Vous initiez à la marche sportive? Mettez-vous à l’aise dans vos pratiques. Prenez soin de vos pieds et de vos articulations. Vos mouvements doivent s’apparenter à votre vitesse. Ne forcez rien. Prenez votre temps. Puis, au fil de votre allure, découvrez par vous-même votre propre foulée. Pour aller plus loin, vous êtes dans la catégorie active, rapide, nordique, athlétique ? Dans tous les cas choisissez les paires convenables à votre vitesse et au confort de vos pieds. Les chaussures marche rapide sont sélectionnées selon la performance du coureur : le rythme et la motivation. Les surfaces de course sont également des éléments constitutionnels de la marche : les sentiers, la boue, la piste, les surfaces accidentées,…

Pour un pratiquant de la marche active, les modèles les plus conseillés se trouvent dans les paires à plus de flexibilité. Plus le mouvement est rapide, plus le soulier doit fléchir aux besoins de vos pieds. Cette pratique permet une consistance à votre déambulation, également, elle  favorise une mobilité continue. Les articulations seront en ordre et sans frottement. Une chaussure de marche rapide permet l’adhérence au sol. Elle accompagne aussi votre foulée. Finalement, elle résiste aux aléas de faux-mouvements.

Adepte de lamarche active, nordique, athlétique

Cette activité se spécifie à la vitesse plus avancée. Par rapport à la marche normale, elle nécessite un outil plus équipé : une chaussure qui s’adapte aux conditions du climat, de la surface et de l’état physique  du pied du coureur. Une paire d’athlètes diffère d’une paire d’un coureur à la marche active. Par exemple, la marche nordique se déroule sur une surface polyvalente (humide, accidentée, sentiers, forêts,…) Ces critères sont incontournables lorsque vous décidez de mettre en avant à la marche nordique ou athlétique.

Dans un cadre supérieur, un niveau élevé de la marche, le confort et la pratique sont des points importants. À ne pas négliger, c’est une vérité pratique et efficace à l’intensité de marche du coureur.

Une bonne paire pour une bonne marche

Avant de se lancer dans une course, se mettre en accord avec vos chaussures est la première chose à faire. Une bonne paire pour une bonne marche. Pour un trek ou une randonnée, sélectionnez avec soins vos baskets. Pourquoi ? Ces paires vont contribuer à votre marche. Soit vous avancez, soit vous restez sur le coup ! Retenez les cinq spécificités pour une améliorer votre allure: la souplesse, plus votre chaussure est souple, plus elle vous permettra d’avancer plus vite. Une attaque rapide allant de la plante des pieds vers le bout des orteils caractérise une vitesse optimale. Ensuite, la stabilité, pour garder une posture plus ou moins verticale, être sur ses deux pieds, on fait appel à des baskets répondant à ce devoir. Cela suppose zéro glissement et un debout parfait à chaque itinéraire. Puis, on se confie aux accrochements de nos pieds au sol. La semelle et les crampons assurent l’apprivoisement du sol pour en faire un appui et une indication de détente. Désormais, les pieds et ses articulations doivent être en parfaite sécurité. La paire de chaussure nordique et athlétique doit comporter des éléments amortissant les différents chocs et une semelle procurant le confort et l’aisance. Enfin, on associe aux baskets un tuyau de respiration, lui permettant de s’aérer et d’évacuer les mauvaises transpirations, on se réfère au confort du coureur durant sa marche.

Chaussures de marche : le cas spécifique de la randonnée
Choisir des chaussures si l’on décide de faire un marathon